Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.

10 Jan

Blackswan d'Aronofsky

Publié par Pifpafpouf  - Catégories :  #Cinéma

http://www.algeria-dream.com/aflam/black-swan-2010.jpg

 

Daren Aronofsky avait réussi à me détourner de son film avec des films que je n'ai pas aimé : The Fountain et The Wrestler.

Le premier où je me suis tellement ennuyé que j'ai cru à un film de 3H alors qu'il ne fait qu'1H30 et le second, qui dans un style documentaire, suit une histoire tellement racontée, usée jusqu'à la corde que l'ennui m'a enlacé pendant tout le film.

J'ai pris Pi comme une expérience et j'ai apprécié parce qu'il a tous les défauts du premier film ce que j'adore.Requiem for a dream a été une claque par mon état second de fatigue extrême qui m'a permis d'entrer dans le film sans m'endormir.

 

Avec Blackswan, il cumulait les handicaps : je n'avais pas aimé ces deux précédents films, je n'ai jamais compris ce qu'il y avait de beau dans le ballet et les mêmes critiques dithyrambiques sur ces précédents films l'ont adoré.

Ma compagne cherchant un film à voir, je lui ai proposé Blackswan en espérant que si je m'ennuyais, je ne le ferais pas seul.

 

Alors le verdict dans tout ça ? J'ai adoré le film et pas qu'un peu.Nathalie Portman porte littéralement le film au point d'éclipser tous les autres acteurs.

Sans sa prestation, le film aurait perdu toute sa force avec l'exposition du cygne blanc (première partie) qui se transforme en cygne noir (seconde partie).Cette femme qui vit tellement le lac des cygnes qu'elle le transpose dans sa vie.

Aronofsky retrouve son style visuel après un The Wrestler trop sage pour créer un pont entre la réalité et le rêve de Nina.

Le film est maîtrisé de bout en bout jusqu'à un final sublime et onirique au point de me faire apprécier le ballet (ce n'est pas vrai mais l'emphase se doit d'être réussie).Dans cette conjonction de talents, les seconds rôles tenus par un Vincent Cassel et un Mela Kunis intéressants mais incapables de rester au niveau de la performance de Portman.Tout comme l'actrice jouant la mère de Nina.

Un seul défaut peut être : les scènes de sexe semblent parfois totalement hors sujet même si elles peuvent avoir un sens.La scène dans la boîte nuit semble aussi hors sujet mais je chipote.

Puissant, viscéral par instant, Blackswan est un film à voir absolument mais comme tous les films d'Aronofsky, la seconde vision du film lui nuirait plus qu'autre chose à mon sens comme si l'expérience unique lui donnait toute sa force.



Commenter cet article

À propos

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.