Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.

15 Nov

Castlevania Lords of Shadow chapitre I à VI

Publié par Pifpafpouf  - Catégories :  #Jeux vidéo

http://www.playzine.fr/images/jeux/lords_of_shadow/news/castlevania-lords-of-shadow-logo.jpg

 

En lisant un article sur Level five contournant le sacro saint test d'un jeu après l'avoir fini, j'ai trouvé l'exercice très intéressant et me prend l'envie de l'appliquer à ce Castlevania Lords of Shadow.

Je précise que ma partenaire de jeu et moi sommes à un peu plus de la moitié du chapitre 2 à l'heure où je débute ce test qui sera agrémenté au fil de la progression.

 

Présentation et chapitre I :

 

Le jeu se présente comme un beat them all mâtinée de plates formes très intuitives à la Uncharted ( très assistée et spectaculaire) et un peu d'énigmes mais pas trop pour l'instant.

La démo présentait le début du jeu où l'effet de pluie donne une impression de plastique (comprenez que l'on a l'impression de jouer à un jeu playmobil) et n'est pas du tout représentative de ce que le jeu va offrir par la suite.

 

Le jeu se revendique plus comme un jeu d'aventure avec une caméra fixe (oui,c'est important de savoir que l'on ne peut pas recentrer) où l'on doit parcourir des environnements majestueux emplis de murs invisibles ( pas si dérangeant même si) et de créatures à dézinguer avec une croix qui fouette, des dagues qui piquent et des jauges à manier avec parcimonie.

Les jauges renferment les magies de l'ombre et de la lumière.L'ombre permet d'augmenter la force des attaques et la lumière de recouvrer de l'énergie à chaque coup porté.

Plus on enchaîne, plus les coups sont efficaces.La mort d'un ennemi avec l'une des jauges activée ne redonne aucune orbe d'énergie neutre pour remplir lesdites jauges ce qui procure un aspect tactique bienvenu pendant les combats.


Les QTE (quick time event) sont un peu particulier sauf cas exceptionnel.En effet, il se présente sous la forme de deux cercles lumineux dont un qui se ressert.Lorsque le cercle passe le premier cercle, il suffit d'appuyer sur n'importe quelle touche pour activer la séquence ( j'ai eu du mal à m'y faire au départ mais ça vient assez vite).

Le bestiaire se révèle déjà varié au bout d'un chapitre et demi ( lire le glossaire sur les différentes créatures est passionnant pour celui que ça intéresse).Les plus grandes créatures peuvent être chevauchées pour nous permettre de continuer notre route à la recherche d'un masque pouvant redonner la vie à la femme que Gabriel Belmont a aimé (référence à la célèbre famille qui chasse Dracula dans la saga sauf Symphony of the Night qui aura droit à son pseudo test plus tard).

Ce que j'aime particulièrement pour l'instant, c'est de pouvoir revenir dans les niveaux et que les développeurs ont prévu des défis en plus de retrouver les gemmes ou autres objets oubliés lors du premier passage ( battre le titan de glace en moins d'une minute trente m'a fait rire jaune vu le mal à s'en défaire la première fois).

  La suite au prochain épisode qui verra, je l'espère, la défection du premier seigneur noir.

 

Chapitre II :

 

Le chapitre II étant fini, j'en viens à la suite qui annonçait la possible défection du premier seigneur noir mais que nenni.Ce fut l'ultime titan qui fut vaincu à quatre mains après un combat acharné à base de rocher qui ne veut pas s'envoler mais s'écraser derrière le dos de Gabriel.

 

http://www.gameweb.fr/files/images/jeu/Castlevania__Lords_Of_Shadow(PS3)/GW_000127605.jpg

                                                      Tu veux ma photo ?


Le combat réussi et l'attente d'un autre sous chapitre nous laissait augurer de la rencontre avec le seigneur noir lycan et qu'elle ne fut pas notre surprise que d'affronter un chevalier noir assez simple avec ses trois sauvegardes pendant le combat.

Défaut ou qualité, la sauvegarde au milieu des niveaux et des combats de boss est le gage de ne pas recommencer tout depuis le début et pourtant, lors du combat contre le chevalier noir, l'intérêt m'a paru limité.

Petit interlude avant le début du chapitre III et surement un seigneur noir à la clé (ma partenaire et moi l'espérons) : détruire 3 lycans supérieurs se révèlent simple quand ils ne peuvent pas passer un obstacle (à vous de trouver la solution).

 

Chapitre III :

 

Comme pour le second, vaincre les lycans supérieurs se révèlent très simple quand on se place au bon endroit.

Dans ce chapitre, on découvre le seigneur noir des lycans qui nous apprend beaucoup de choses sur sa naissance et ce que cela implique même si l'on sait que Gabriel ne reculera pas devant des révélations assez intéressantes pour étoffer le scénario.

http://3.bp.blogspot.com/_Zzfgs8VTa74/TD9RlpRHtaI/AAAAAAAAD0I/aqpaPeguRaw/s1600/cornell.jpg

                                                     I am Cornell , Lord of the Lycans.

Voici Cornell, seigneur noir des lycans qui nous aura donné du fil à retordre mais que l'on a finalement vaincu.

Le combat se déroule en trois phases : affronter Cornell dans sa forme humaine ( assez simple si on reste loin et surtout être patient) en évitant d'utiliser les jauges qui serviront pour la version beaucoup plus brutale.

En effet, Cornell se transforme en énorme loup garou rapide et puissant.L'esquive est de nouveau de mise avec utilisation des jauges et du cristal noir (sorte d'invocation ultime qui fait perdre un quart de l'énergie).

Une fois la seconde forme éliminée, il convient de détruire les statues entourant l'arène de combat puisque Cornell est invincible à ce moment du combat.

Ceci fait,phase de QTE et élimination de Cornell avec récupération de ses bottes pour aller vers le chapitre IV et les corbeaux.

 

Chapitre IV :

 

Le premier niveau se décompose en deux phases : abattre l'ogre ( énorme bestiole très con), ce qui ne pose pas de grosses difficultés si l'on fait attention et qu'on esquive.

La seconde phase et de courir après une bestiole qui vous a volé vos pouvoirs.Cela permet d'avoir une phase sympa et d'aérer un peu le gameplay, de sortir de la difficulté du jeu.

Les niveaux sont toujours aussi majestueux et respirent le gothique.

Le second niveau devrait voir un combat contre une sorcière grande amatrice de corbeaux.

 

http://blog.leparisien.fr/jeux-video/illustration_corbeau2.jpg

                                           Non, ce n'est pas dans le jeu, ça illustre.

 

La sorcière se révèle extrêmement simple à éliminer puisqu'il suffit de lui renvoyer ses oeufs comme l'on renvoyait les rochers au dernier titan.

Le finish move reste assez sympathique mais pas aussi marquant que d'autres.Par contre, j'aime beaucoup le fait que la sorcière soit moins puissante que le seigneur noir Cornell : la logique est de mise pour nous rappeler leur puissance.

 

Une astuce pour les épéistes : sauter, utiliser la chope et les finir en l'air = 5 minutes, 3 épéistes morts sans difficulté.

 

Chapitre V :

 http://www.blogcdn.com/www.joystiq.com/media/2010/09/chupacabra920.jpg

                                                    Vous apprendrez à le détester.


Le chapitre nous fait entrer dans les terres vampires par une forêt glacée de toute beauté.Le chupacabra vient faire des siennes et vous rappeler que sans pouvoir vous n'êtes plus rien : après l'avoir retrouvé et occuper avec une fée, vous retrouvez vos pouvoirs pour la suite de l'aventure.

 

Par la suite, on se ballade dans les niveaux du chapitre sans trop de difficultés pour découvrir que le prochain seigneur noir est une femme, qu'elle est un vampire très puissant à forme humaine et qu'elle a un lieutenant qui répond au doux nom de Brauner.

 

http://images2.wikia.nocookie.net/__cb20100822030809/castlevania/images/archive/3/35/20100822054302!Olrox_and_Brauner_sm.jpg

                                  c'est le gentil monstre à droite, le lieutenant Brauner.

 

Passer l'angoisse d'affronter un boss puissant et implacable, Brauner a subi mes foudres sans aucune once de pitié.Il s'effondra au bout du second essai (le premier revient toujours à trouver l'astuce pour le vaincre) dans une décharge de violence digne d'un Kratos en grande forme.

J'avoue avoir été surpris par la facilité à le vaincre ce cher vampire et je ne parle pas de l'énigme sur la lumière qui est enfantine.

La puissance de Gabriel permet de se sortir des situations avec beaucoup plus de facilité qu'au début et la perspective de la rencontre avec le second seigneur noir m'excite tout autant qu'elle me fait peur si elle se révélait trop simple et moins puissante que celle avec Cornell.

Vaincre les squelettes se révèlent moins aisé et notre incapacité à la démonter nous a fait arrêter au début du chapitre VI. 

 

Chapitre VI :

 

Chapitre un peu spécial puisque nous entrons enfin dans le château avec l'espoir de découvrir le secod seigneur noir qui s'avère être une femme mais c'est trop simple alors il faudra passer par des énigmes pas très compliquées (la solution peut être dévoilée mais de récompense).

Deux affrontements à prévoir : le gentil boucher du château qui est un peu grincheux mais pas très puissant si on maîtrise l'esquive.

http://dualshockers.com/wp-content/uploads/2010/08/Castlevania_Lords_of_Shadows_Evil-Butcher.jpg

                                             Je fais les brochettes comme personne.

 

Passé les cuisines, nous continuons notre périple vers le seigneur noir mais nous sommes arrêtés par sa fille qui nous propose un jeu d'échec un peu particulier malheureusement facultatif (je trouve que c'est faciliter la vie du joueur plus que de raison).

Mélange de chance et de stratégie pour s'en dépêtrer mais excellent moyen de sortir un peu de la logique beat them all très présente dans le jeu.

http://www.selectgame.com.br/wp-content/uploads/laura.jpg

                                            Bonjour,je m'appelle Laura et j'aime les échecs.


Le château permet vraiment d'apprécier le travail sur les décors et l'univers du jeu.Les décors sont réellement magnifiques et permet d'apprécier la direction artistique très inspirée.

Le chapitre VI se clôt sur l'arrivée au balcon enneigé (le château étant rempli de glace).

 

Commenter cet article

À propos

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.