Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.

23 Apr

Critique Buffy contre les vampires saison 2.

Publié par Pifpafpouf  - Catégories :  #Séries TV

http://www.series-megaupload.com/wp-content/uploads/2009/10/buffy-contre-les-vampires-saison-2-pochette-avant.jpg

 

Après une première saison jouant la double lecture à fond et parlant du malaise adolescent avec un début, un milieu et une fin, la seconde saison pouvait n'être qu'une simple resucée (vampire, dent, cou : ok, je sors mais pas tout de suite). Là réside sa qualité et l'un de ses défauts.

Une qualité dans le sens où la série ne cherche pas à se reposer sur ses lauriers en utilisant des chemins déjà balisés comme la double lecture. Son défaut parce qu'elle met énormément de temps à trouver son ryhme et son ton. Il faut compter sur l'épisode d'Halloween pour que la saison décolle vraiment et que les épisodes deviennent de qualité.

En explorant la part sombre de ses personnages, Buffy contre les vampires suit le cheminement classique de la seconde saison d'une série qui fonctionne. Elle devient plus sombre pour donner de la consistance à ses personnages. En cela, la série réussit son pari avec un Giles beaucoup plus complexe que le simple observateur à tendance paternelle, Alex ne cesse de se durcir (voir le dernier épisode pour s'en convaincre).

Angel est celui qui aura le plus beau rôle avec un retour à son état vampirique sans âme pour une petite leçon de méchanceté même si ça tire en longueur. L'impression que les scénaristes ne savent pas vraiment utiliser le personnage et son côté monstrueux sauf le créateur de la série.

C'est un peu le problème de la saison : Angel ne sert pas vraiment à grand chose et ça se voit. A l'origine, le personnage ne devait apparaitre que quelques épisodes. Le succès a aidé à ce qu'il revienne et seul Whedon, en révélant ses origines et lors de la mort de Jenny Calendar, va lui donner ses lettres de noblesse, ainsi qu'une vraie consistance. En dehors de ces deux évènements, il n'est qu'un punching ball sans intérêt.

 

Le nouveau méchant sera au nombre de deux puis trois : Le couple terrible que forme Drusilla et Spike, ainsi qu'Angel. Drusilla étant le personnage complètement dingue donc le plus intéressant alors que Spike apparait comme un bras armé, accessoirement amoureux transi de Drusilla.

Quelques autres méchants feront leur apparition avec des épisodes plutôt bon dans l'ensemble. L'épisode centré sur la seconde tueuse. On connait le passage obligé du double et celui-ci se justifie par la mort brève mais existante de Buffy dans le dernier épisode de la saison 1.

Plutôt bien amené même si les méchants ne sont pas à la hauteur de la tâche et sa mort en fin de saison laisse penser qu'elle n'avait qu'un rôle de faire valoir. (faut dire que Faith est vachement mieux comme personnage).

 

L'aspect le plus intéressant de la saison, c'est que les personnages ne sont pas monolithiques et prennent de l'épaisseur. Oz fait partie du casting régulier (petit ami de Willow) et Cordelia sort du rôle de la potiche pour celui du personnage direct et sans tact. Giles affirme encore plus son côté paternel envers Buffy et montre une partie sombre de lui qui le rend plus accessible.

Buffy devient aussi une femme qui accepte le deuil d'une relation avec son premier amour. La sexualité fait enfin son apparition même si cela reste très léger. Enfin, ce qui différencie cette saison de la première, c'est qu'elle introduit par des voies plus ou moins subtiles, le prochain grand méchant (qui est un de mes préférés) dans le buffyverse. Le maire est ainsi nommé plusieurs fois et apparait comme un personnage hautement au courant de ce qu'il se passe de surnaturel.

 

En résumé, une seconde saison qui a du mal à décoller pour trouver son ton et son rythme. Elle perd beaucoup du second degré qui caractérisait la première saison pour un ton plus adulte et sombre.La double lecture se veut plus subtile et moins omniprésente. Le buffyverse se met définitivement en place avec cette saison et la série passe la vitesse supérieure pour raconter une histoire sur le long cours. 22 épisodes au compteur dont trois épisodes doubles.

 

H.S. : je ferais un article en particulier sur un certain épisode de la saison 6 mais en revoyant cette saison en particulier, j'ai eu l'impression que quelques petits indices sont disséminés pour donner des clés de lecture supplémentaires en revoyant la série intégralement.

Commenter cet article

À propos

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.