Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.

30 Mar

Critique Fables 1 : Légendes en exil.

Publié par Pifpafpouf  - Catégories :  #BD

http://www.librairies-album.com/media/catalog/product/cache/1/image/5e06319eda06f020e43594a9c230972d/0/1/01STAR17300.jpg

 

Au hasard de ma vie, j'ai entendu parler de Fables et je me suis demandé quel intérêt il pouvait y avoir à revisiter les contes de fées pour ancrer les protagnistes de ses histoires fantastiques dans le monde réel.

Puis ma douce a craqué pour le volume 1 parce que je suis connu pour tergiverser encore et encore jusqu'à finir par ne plus oser prendre le risque d'amorcer une nouvelle lecture aussi fantastique soit-elle. Ainsi Fables est arrivé dans la boîte aux lettres comme un comic qui n'attendait que mes petits doigts potelés pour être lus.

Je l'ai feuilleté d'abord et le dessin m'a étrangement rebuté comme si le livre ne voulait que je l'approche autrement que par le début. Passé la première impression visuelle désagréable, je me suis plongé dans la lecture et c'est la baffe. Les personnages de contes sont représentés d'une manière totalement différentes de ce à quoi je m'attendais.

Willingham a eu la très bonne idée de faire de ces personnages des individus qui ont vécu après l'histoire que l'on nous a tous raconté alors forcément, ils ont évolué, des natures se sont révélées.

 

Le dessin est parfaitement dans le ton et il m'a plu dès la première page comme s'il ne pouvait être apprécié que dès le départ. L'histoire en elle même est assez convenu pour un point de départ et j'ai trouvé le coupable bien avant la moitié du recueil. Là ne se situe pas le propos de l'auteur. Il se sert de cette intrigue pour poser ses personnages assez haut en couleurs. Vous serez surpris de voir un grand méchant loup bien différent de sa légende, une Blanche Neige fort dynamique et autoritaire, un Jack poissard et touchant.

La puissance du récit se situe dans la mise en place de cet univers si particulier où le spersonnages de contes de fées ont du fuir leur royaume à cause de l'adversaire. L'apparition d'une des trois petits cochons est magnifique et augure de la suite ( la ferme des animaux) même si le premier volume se suffit pour les hermétiques au genre.

 

On peut ne pas aimer Fables mais on peut aussi se laisser embarquer par cet univers singulier et l'approche volontairement adulte de contes destinés aux enfants.

En résumé, Fables est à lire une fois pour voir si l'on aime ou pas. J'ai déjà fait mon choix puisque le deux a rejoint le premier dans la bibliothèque. Un récit différent, intelligent et intéressant sur l'après ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants.

N'hésitez plus , achetez le.

Commenter cet article

À propos

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.