Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.

02 Jun

Critique subjective parasite eve II.

Publié par Pifpafpouf  - Catégories :  #Jeux vidéo

http://www.mygamelist.fr/images/jaquettes/psx/7923.jpg

 

Je m'étais fendu d'un des nombreux tests qui parcourent la toile quand j'ai voulu faire part de mon ressenti sur le premier Parasite Eve en pensant que cette méthode pourrait me convenir. Puis, je me suis rendu compte que ça me gonflait de me limiter par des cases bien définies en sachant que le nombre de tests de parasite eve II suffisent pour ne pas en rajouter un autre sans intérêt.

Ainsi, j'ai décidé de faire une critique subjective avec la simple prétention de mettre en avant mon ressenti de joueur un peu chiant, surtout vieux et pénible. J'ai abordé ce second opus comme la digne suite de son aîné que j'avais apprécié malgré certains défauts. Pas de grande révolution dans le système de combat sauf qu'il est plus dynamique et le sous menu de combat est intéressant quand on sait l'utiliser. Il faut avouer que j'ai compris son utilité à la moitié du jeu et j'ai un peu souffert par mon côté bourrin parce que le jeu n'est absolument pas insurmontable, ni foncièrement difficile quand on est préparé pour les combats. Certes, les boss sont impressionnants par leur taille mais leur pattern sont si faciles à appréhender et quand on a compris que le gros bébé de la fin doit juste s'en prendre plein le torse pour clamser sans détruire les autres membres, c'est du gâteau.


Le jeu se veut bien plus orienté action que son ainé et invite à parcourir quelques lieux moins intéressants que le premier. J'ai déçu de retrouver une sorte d'ersatz de resident evil avec le même laboratoire souterrain. J'avais apprécié le combat sur la charrette du premier et le fait de ne être cantonné à ce que tous les joueurs de survival sont habitués : le laboratoire souterrain et la petite ville désertée (oui Raccoon City).

 

http://www.oldiesrising.com/images_testsv2/Parasite%20Eve%202/Parasite%20Eve%2023.jpg

Un des écueils de ce second opus et un autre qui consiste en une histoire qui ne décolle vraiment qu'au second CD, ce qui a fait que j'ai lâché le jeu pendant un long moment avant de me relancer pour le torcher en ayant beaucoup de mal à prendre du plaisir comme son grand frère.

La qualité de cet opus, c'est de ne pas avoir fait du boss final, un métamorphe hyperchiant et long à battre même si les combats peuvent se révéler fastidieux. Le seul conseil, c'est la quick save et le lance roquette avec le max de soins, eau pour régénérer la P.E. sur les attachements pour le menu de combat

Si vous n'êtes pas un boulet comme moi, vous arriverez devant les boss avec de la préparation, des upgrades bien sentis et vous n'abuserez pas de la quicksave pour vous en sortir à chaque fois.

 

Graphiquement, le jeu est beaucoup plus beau que le premier, la playstation montre de belles chose même si la 3D vieillit plus mal que la 2D. Les décors en précalculé permettent de moins sentir et surtout voir les jolis carrés de pixels quand vous avez un écran full HD comme le mien (Vieux PC mais bonne qualité d'écran). La différence avec les cinématiques fait mal aux yeux mais osez le trip Final Fantasy 7 et vous verrez que le fossé peut être pire encore.

La durée est assez minable si vous jouez bien (pas comme moi quoi). J'ai une sauvegarde qui ne doit pas dépasser les 7 heures en comptant que je me suis perdu et que je ne connaissais pas le jeu. Le jeu offre une rejouabilité par le fait que les niveaux de difficulté se débloquent au fur et à mesure avec des armes plus sympa au fur et à mesure. Les énigmes sont aussi dures qu'un resident evil dont pas trop de souci sinon allez voir ici.

 

Si j'osais le résumé, j'avoue avoir été déçu par le jeu parce que le premier avait un scénario sympa à suivre et malgré son côté jouez, je blablate, je joue, ainsi de suite, il avait quelques moments de bravoure à jouer alors que les gros boss énormes ne me font plus d'effet depuis que j'ai eu les armes à FF7 (que je ne peux que conseiller fortement) sauf God of War.

Le jeu est loin d'être une purge et il se joue encore très bien pour les non allergiques à la croix directionnelle. Le parti pris du resident evil like plus présent m'a décontenancé et braqué sur le début au point de lâcher très vite pour y revenir quelques mois après. Je trouve que la licence a une personnalité fortement RPG qui aurait mérité d'être plus poussée pour s'affirmer comme une licence à part entière et s'affranchir du laboratoire souterrain archi vu et revu.

La scène de l'opéra du premier est un modèle du genre. Dommage mais à essayer pour ceux qui ont aimé le premier. 

Commenter cet article

JordanLAMFG 02/06/2011 18:51



Moi j'etais amoureux d'Aya...



Pifpafpouf 02/06/2011 20:30



L'amour rend aveugle.



À propos

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.