Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.

16 Apr

Critique Walking Dead 13 : Point de non retour.

Publié par Pifpafpouf  - Catégories :  #BD

http://www.newkidsonthegeek.com/wp-content/uploads/2011/03/The-Walking-Dead-Tome-13.jpg

 

C'est toujours diffcile de se relancer dans une série dont vous avez dévoré les 12 premiers tomes sans discontinuer puis que le treizième se profilant, il va falloir se replonger dans l'univers que vous avez quitté pour d'autres plus ou moins intéressants.

J'ai mis le temps à lire ce tome alors que je l'ai acheté le jour de sa sortie comme la peur d'être déçu, de voir la qualité de l'ensemble altéré alors que mon souvenir est encore et toujours présent comme un comics d'excellence.

 

Pour passer au vif du sujet, Rick décide de récupérer des armes pour le groupe parce qu'il ne se sent pas en sécurité malgré les barricades, la communauté qui paraît si normale.

Le dessin reste efficace et puissant tandis que le scénario ménage quelques révélations bienvenues pour comprendre qui était Davidson entre autres. Le plus dur dans la série de Walking Dead, c'est de lui trouver un moment de ventre mou, une petite facilité scénaristique pour pointer du doigt l'erreur qui vous fera basculer dans la déception. Ce n'est pas pour cette fois parce que Kirkman maîtrise son sujet et ça se voit : Rick devient dingue même si ses soupçons sont justifiés, le grand patron de la communauté se révèle moins machiavélique que prévu et surtout il se sert de Rick comme bras armé. 

Là où ce tome fait fort, c'est qu'il rappelle que la société utopique n'existe pas et que les règles doivent être respectées en adéquation avec l'hostilité du monde. Michonne est un personnage qui évolue comme celle qui essaiera de sauver Rick de lui-même. 

 

La force de Walking Dead est de présenter l'humanité par le biais de la survie et la révélation de chacun. Rick aurait pu être le gentil blanc lambda qui sauve le monde, qui surmonte les épreuves et pourtant, il devient un psychopathe imprévisible empli d'une violence incontrôlable. Son fils, qui a parcouru des épreuves particulièrement traumatisantes, se révèle un personnage bien plus fort pour endurer ce qu'ils vivent.

Les autres protagonistes ne sont pas oubliés avec une Andréa moins encline à la parano et qui digère le deuil de Dale, un Abraham qui révèlera ses talents de meneur. 

 

En résumé, Walking Dead est définitivement une série à suivre avec une qualité constante et manquer ce treizième rélèverait de la gageure si vous avez aimé les douze autres. 

Rendez vous dans six mois pour la critique du tome 14.

Commenter cet article

À propos

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.