Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.

28 Feb

Die Hard ou Piège de Cristal.

Publié par Pifpafpouf  - Catégories :  #Cinéma

http://www.affichescinema.com/insc_d/die_hard.jpg

 

Parler de Die Hard ou de Piège de cristal, c'est parler du même film mais surtout c'est le film qui fera entrer le film d'action dans une ère nouvelle.

Les années 80 ont forgé des héros surpuissants et invincibles sans grande faiblesse et encore plus quand on sait (merci Wikipédia) que Die Hard aurait pu être Commando 2. Alors, c'est quoi Die Hard ?

C'est le film qui fait exploser Bruce Willis au cinéma dans le rôle du définitivement culte John Mac Clane, le flic le plus poissard de New York. Il se va à Los Angeles pour revoir sa femme et ses enfants. Le couple est en pleine séparation, elle a un super boulot dans une tour et des méchants pas vraiment terroristes décident que quelques centaines de millions de dollars, ça ne se refuse pas sauf qu'il n'avait pas prévu que Mc Clane soit là.

 

Au delà d'un scénario béton, des dialogues ciselés et drôles, d'acteurs jouant magnifiquement l'accent allemand même s'ils sont anglais (Alan Rickman of course), le réalisateur réussi le tour de force de s'emparer de l'espace comme personne.

Mc Tiernan est un réalisateur de talent et ça se voit. La Tour dans laquelle se situe l'action est mise en valeur, elle recèle tellement d'endroits et de pièges que le huis clos, même s'il est perceptible, n'empêche pas l'action d'être variée et de se situer sur plusieurs étages, ainsi que sur le toit.

La force de Die Hard, c'est d'avoir créé un héros qui souffre, qui se montre sous un aspect humain, fragile, à la limite de la mort. A aucun moment, Mc Clane n'est en position du surhomme qui vaincra de toute façon. De ce point de vue, Die Hard est fondateur de tous ces futurs héros qui saignent et morflent.

Ce n'est pas le plus fort, le plus intelligent et le meilleur : c'est juste un énorme poissard qui cherche à reconquérir sa femme.

 

Le méchant est délicieux avec un Rickman qui joue un Hans Gruber, lui aussi humain tout en étant cruel. Un méchant d'anthologie qui s'appuie toujours sur son plan bien carré pour s'en sortir, même si Mc Clane lui met des bâtons dans les roues. 

Karl fera une sortie remarquée, à découvrir pour ceux qui n'auraient pas vu le film.

 

Die Hard, c'est aussi un scénario qui se déploie tranquillement mais de façon maligne sans jamais lassé le spectateur ou de se limiter aux nombres d'explosions. Chaque personnage a sa petite histoire et un minimum de consistance pour rendre l'ensemble crédible. Les dialogues sont eux aussi cultes et entendre un Mc Clane se demandait comment il a pu se mettre dans cette merde est un délice.

Une des bonnes idées de Die Hard, c'est aussi de mettre son héros dans la position où il subit l'action du début jusqu'à la fin. Il est là pour survivre avant tout et non pas jouer au héros. 

 

En résumé, c'est un monument du cinéma d'action avec tous les ingrédients du film culte. A voir et à revoir sans modération pour les amateurs.


Commenter cet article

Batto 28/02/2011 21:21



Je plussoie ton avis: un putain de grand film ^^



Pifpafpouf 01/03/2011 08:11



Merci, je suis assez d'accord avec mon avis aussi 



À propos

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.