Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.

23 Feb

Téléchargement illégal : c'est mal.

Publié par Pifpafpouf  - Catégories :  #Réflexions

http://www.observatoiredessubventions.com/wp-content/uploads/2010/12/hadopi-cout-indemnites.jpg

 

Pour sortir un peu du débat entre les pro hadopi qui pense que les téléchargeurs ou pirates sont des voleurs et les autres qui brandissent la liberté comme excuse pour faire dans l'illégalité, je vais tenter et rater mon élévation du débat.

 

J'avais commis une petite discussion sur le sujet, il y a plusieurs années en précisant que le problème se situait dans l'habitude prise par les internautes d'accéder à du contenu gratuitement sur la toile alors même que l'industrie du divertissement pensait que le dématérialisé ne réussirait pas à percer.

Les plus grands défenseurs de l'hadopi sont les mêmes qui n'ont pas su voir la formidable opportunité d'habituer les internautes au micro paiement et l'accès à la culture avec le choix de ne pas s'encombrer d'un objet pour les collectionneurs.

 

En contribuant à enfermer le citoyen dans son statut de simple consommateur, la société a créé un monstre dont la motivation première est de consommer envers et contre tout avec toutes les excuses du monde : pas de fric, trop cher, les artistes n'en profitent pas, on nous oblige à consommer, c'est pour tester.

Ainsi l'internaute n'a pas le réflexe de sortir la carte bleue puisque l'accès à la culture ou au produit dépouillé de son contenant est à la portée du premier imbécile venu capable de faire de google son ami. Le même internaute qui consommerait moins ou autant se retrouve dans la position d'un enfant dans un magasin de confiserie à qui l'on permettrait de se servir sans aucune restriction que l'overdose.

Il est évident que les téléchargeurs compulsifs qui ont trois disques durs d'un To chacun remplis à ras bord de films, jeux, MP3 piratés ne courent pas les rues mais celui qui a quelques morceaux ou films sur son PC sont plus nombreux.

Le nouveau pirate (comme je l'imagine), c'est un peu comme un enfant avec un nouveau jouet : il va télécharger beaucoup au début puis devenir sélectif et s'asseoir sur la culpabilité qui l'assaille ou plutôt la culpabilisation qu'on lui assène à longueur de journée.

 

Il est évident qu'on va lui faire peur en lui disant qu'il ne passera pas entre les mailles du filet alors certains se disent qu'il y a du fric à se faire avec ses pigeons apeurés : VPN, Prémium et autres moyens d'engranger de l'argent pour faire quelque chose d'illégal. 

Magnifique paradoxe : payer pour être dans l'illégalité. Et puis, vous avez les plus informés qui ont déjà pris leur précaution en passant par les newsgroup ou qui attendent patiemment la lettre recommandée pour passer à Megaupload et ses amis.

 

Je me souviens de cette époque révolue où l'on payait son CD gravé par le copain qui avait une liste faramineuse et ceux qui croyaient que la mule était formidable pour trouver les disney alors que tu tombais sur des pornos.

Je me rappelle aussi que je copiais les DVD loués sur le magnétoscope pour pouvoir regarder le film de nouveau. C'était l'époque où personne ne venait te faire chier parce que ça n'intéressait personne, que le divertissement se portait bien tout comme aujourd'hui d'ailleurs.

 

En refusant de s'adapter aux nouvelles technologies et à l'internet, l'industrie du divertissement a pris un train de retard sur les habitudes du consommateur préférant la gratuité au micro paiement.

Je ne cautionne pas le téléchargement illégal et renvoie chacun devant ses responsabilités de consommateur. Je rappelle juste que dans la tête d'une personne avec un minimum de bon sens : la différence entre avoir quelque chose gratuitement et avoir la même chose en la payant se situe au niveau de la loi et de sa propre moralité.

 

En conclusion, je dirais que la société de consommation est train de vivre son paradoxe : incitation à consommer toujours plus mais le pigeon voit l'opportunité d'assouvir son besoin sans débourser le moindre centime alors il s'y engouffre.




Commenter cet article

Batto 23/02/2011 12:47



Bonne vison ^^


 


moi je me souvient de plus vieux encore: la location de VHS que je copier sur mon deuxième magnétoscope et je me souvient que certains films étais protéger en plus XD



Pifpafpouf 23/02/2011 16:03



ça marchait bien aussi. Pirate un jour, pirate toujours :p



À propos

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.