Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.

24 Jan

Test Dante's Inferno ou la comédie divine

Publié par Pifpafpouf  - Catégories :  #Jeux vidéo

http://www.jeux-video-blog.com/wp-content/uploads/2010/08/dantes-inferno-ps3-platinum.jpg

 

Parler de Dante's Inferno, c'est se rappeler des souvenirs douloureux et faire ce que tout le monde déteste quand on parle de ce jeu surtout les développeurs ou les markéteux : le comparer à God of War (même les deux premiers le dépassent : et pan).

 

Graphismes :

 

http://www.playzine.fr/images/jeux/dante_inferno/news/dantes-inferno-02.jpg

 

Reconnaissons que le jeu est loin d'être moche mais quand on a eu God of War 3 entre les mains, Dante peut aller se rhabiller.

Sérieusement, les différents niveaux de l'enfer ont des passages propres mais manque singulièrement de personnalité pour s'extasier notamment le niveau de la gourmandise qui n'est organique que lors d'un court passage.

Deux fois, je me suis dit que ce passage était juste magnifique et qu'ils auraient vraiment pu faire un effort.

L'animation est bonne, les ennemis plutôt réussis.

 

Gameplay :

http://www.applicationiphone.com/wp-content/uploads/2010/08/Dantes-Inferno.jpg

 

Le penseur se dit que ça ressemble beaucoup à du God of War.Je confirme que c'est un méchant copier coller de God of War sans l'intensité et la mise en scène.

Les amateurs de God of War se retrouve en terrain connu sauf que les phases de plate formes sont pénibles avec une caméra fixe (merci god of War) à la ramasse en écrasant les perspectives ou simplement mal placée pour pouvoir jouer de façon optimale.

En sachant que l'on n'a que deux armes : la faux et la croix.En résumé : le corps à corps et la distance avec la croix.

 

En résumé, du sous god of War dans le gameplay.

 

Bande son :

 


 

 

C'est assez quelconque, parfaitement oubliable même les sons d'ambiance qui se limite à des râles de morts.

 

Scénario :

http://www.naturalbornplayers.be/wp-content/uploads/2010/02/Dantes-Inferno_06.jpg


Non, ce n'est pas Béatrice mais Minos.Le scénario est simple : retrouver Béatrice dans les enfers et absoudre tous ses pêchés en passant sous les tirades d'un Virgile.

Le scénar tient sur du papier à cigarettes et respecte autant la divine comédie que moi j'aime les choux de Bruxelles .

 

Durée de vie :

 

http://www.gohanblog.fr/wp-content/uploads/2009/11/dantes-inferno-ps3-1024x576.jpg

 

Moins de dix heures si vous avez un peu de mal ou sinon beaucoup moins de dix heures.Le jeu est tellement bien que le faire durer aurait été un mauvais choix.

 

Level Design :

 

http://www.djpg.net/simonis_couloir_correspondance_Pierre_guevar.JPG

 

C'est le level design le plus paresseux que j'ai vu.Alors qu'il existe une possibilité de faire de chaque niveau/pêché quelque chose de réellement original on se retrouve avec un grand couloir et des arènes qui se ressemblent tellement que ça en devient presque insultant.

Je ne parle même pas des ennemis qui ne renouvellent quasiment pas : à peine un nouveau par niveau de l'enfer.

 

Conclusion :

 

http://media.paperblog.fr/i/251/2513432/demo-dantes-inferno-L-1.jpeg

 

Dire ou plutôt écrire que je n'ai pas aimé Dante's Inferno semble superflu mais pas inutile.Le jeu avait la possibilité de sortir un peu du lot par son ambiance gore et crapsec induite par une vision des enfers suintante et dérangeante.

Associé à un gameplay qui sent le réchauffé, un level design raté sauf quelques exceptions (labyrinthe sympa) et une ambiance avant tout racoleuse et vulgaire (les nichons et les vagins agressifs, c'est pas spécialement dérangeant), le jeu Dante's Inferno perd de sa superbe après des carnets de développeurs très prometteurs.

Le comparer sans cesse à God of War est peut être lui faire un faux procès mais c'est surtout mettre en avant qu'il repompe toutes les idées sans être capable de faire mieux ou du moins différent.

Le jeu en soi a été une énorme punition puisque je l'ai fini et Lucifer va rester comme un des boss les plus ratés, sans aucune originalité : dommage.

Le seul passage que j'ai aimé, ce sont les différentes salles de l'avant dernier cercle (celui où l'on sent que l'inspiration n'est plus) parce que, pour moi dans ce passage spécifique, les développeurs ont assumé un jeu couloir avec des combats en arène.De plus, les handicaps pour passer chaque arène m'ont plu et donné du fil à retordre mais pas trop.

 

En résumé, un jeu raté à conseiller quand il sera dans les bacs à soldes (ça tombe bien) à moins de dix euros et surtout, ne faites pas God of War 3 avant, vous allez pleurer devant ce plagiat.

 

Je ne charge pas le jeu, je dis qu'il est nul.

demon1

Commenter cet article

À propos

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.