Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.

30 Jan

Virgin Suicides

Publié par Pifpafpouf  - Catégories :  #Cinéma

http://wallpapers.boolsite.net/srv13/Images/Wallpapers/Cinema/VirginSuicides/VirginSuicides03.jpg

 

Alors oui, c'est le premier film de Sofia Coppola, la fille de Monsieur FF Coppola. Dans la tendance bobo chic, elle ne dépareille avec sa filmographie très bobo justement.

Virgin Suicides, c'est l'histoire de cinq filles qui se suicident et particularité, elles sont toutes soeurs. Les garçons du quartier sont amoureux d'elles, moins pour leur beauté plastique, que l'aura de mystère qui les entoure.

C'est de ça dont parle le film avant même d'aborder le suicide de cinq soeurs avec une mère qui apparait castratrice, autoritaire et incapable de laisser ses enfants vivre en dehors de la maison.

Il parle de ce fantasme parcourant l'adolescent mâle hétérosexuel : se taper la fille du voisin parce qu'il ne la connait pas. Elle apparait comme l'incarnation du fantasme, de la beauté évanescente que l'on cherche dans chaque conquête lors de ses premiers émois.

Le personnage de Trip révèle bien cet état de fait puisque dès qu'il atteint ce but de l'assouvissement de son désir, il se retrouve devant une simple marguerite alors qu'il voyait une rose. La fille Lisbon devient une simple demoiselle déshabillé de son aura mystérieuse.

 

Là est aussi le défaut du film, Sofia Coppola n'appuie pas assez sur cette notion du fantasme en laissant une part de réalité comme si le film se devait de rester étrangement soft alors que l'on parle de suicide tout le long.La première fille qui s'empale sur la clôture n'a pas une seule goutte de sang. Rien n'est présent pour aller plus loin que la superficialité dont se pare le film.

C'est aussi le défaut du cinéma de la demoiselle : une superficialité esthétique pour cacher un fond inexistant. Ce défaut est peut être la plus grande qualité de sa filmographie mais accouche d'un premier film manquant d'ambition et presque de passion.

 

La seconde vision m'a déçu alors que la première m'avait envoûté. Un film à découvrir pour entrer dans le cinéma de Sofia Coppola.

 

P.S. : la musique est juste sublime.

 


Commenter cet article

À propos

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.