Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.

03 Aug

Premier jet (1)

Publié par Pifpafpouf  - Catégories :  #premier jet

Cette histoire commence par le décès tragique de mon père. Sur son lit d'hôpital, tentant vainement de survivre à ce cancer qui le ronge depuis des années.

Il me demande de tendre l'oreille comme pour me dire un secret. Mon père, ce monsieur qui n'était jamais là le samedi comme aujourd'hui, va me dévoiler tout ce que je n'aurais jamais du connaître.

« Va dans mon atelier et ouvre le premier tiroir, tu trouveras ce qui m'a permis de ne mourir que maintenant ».

Après l'enterrement, je me suis décidé à retourner dans cette maison où j'ai passé une grande partie de ma courte vie.

J'ouvre ce premier tiroir et je n'y vois rien. En laissant mes mains aller jusqu'au fond, je découvre une petite clé et des instructions.

« Cher fils, je viens de mourir et tu dois être étonné de voir cette lettre et cette petite clé. Rends toi ici et tu sauras ».

Je parcours les quelques kilomètres qui me séparent de ce lieu en me demandant ce que je vais bien pouvoir découvrir. Un lieu de mort et de désolation ou l'antre d'un homme qui voulait vivre ses passions loin de sa famille. Plein d'idées me passent par la tête mais rien de ce qui m'attendait.

Devant cette petite bicoque sans âme, je reste planté. Ma première réaction est : « c'est tout ».

C'est ça le grand secret qu'il nous a caché. Une baraque qui ressemble plus à une construction de bidonville qu'un lieu de vie.

Et pourtant, en laissant la clé glisser dans la serrure, j'ai l'impression d'ouvrir la porte d'un lieu emplit d'histoires.

La maison était pleine de poussières comme si personne n'y était venu depuis des années. Elle est composée du strict minimum. Rien de particulier ne ressort sauf un épais cahier posé sur la table. Intitulé l'inventeur de mondes, il me semble reconnaître l'écriture de mon père.

Je me décide à l'emporter et de le lire quand je serais chez moi. A ce moment, je n'avais pas compris que réveiller le passé révélerait une face inconnue de mon père tout en expliquant tous ces samedis perdus.

Commenter cet article

À propos

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.