Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.

05 Aug

Premier jet (3)

Publié par Pifpafpouf  - Catégories :  #Premier jet

Samedi 27 juillet :

Voilà une semaine que j'ai touché ce truc et je n'arrive toujours pas à croire ce qui est arrivé. Me croiras tu ?

Juste au moment de le toucher, j'ai senti une invitation au recul. « Ne le fais pas », me disait la voix. Je ne peux me résoudre à abandonner ce qui tombe du ciel. Une planche de salut en forme de boule difforme. Elle m'appelle : « Viens à moi et tu sauras ».

Je la touche et je sens le monde tout autour se distordre jusqu'à ne former qu'un amas indistinct. Puis tout à coup, le monde se reforme mais je ne suis plus dans cette vieille bicoque. Je suis dans un endroit entièrement blanc comme immaculé. En faisant un premier pas, je le vois prendre des couleurs chaudes, des roches apparaissent, des flammes semblent danser en face de moi. Serait-ce l'enfer et pourquoi ai je si froid tout à coup ?

Plus je m'avance, plus je ressens cet enfer se construire sous mes pas. Ne sachant plus si je dois continuer ou m'arrêter, un étrange personnage sort du dernier vestige de ce monde si blanc auparavant.

« Te voici enfin. Dit-il.

  • Qu'êtes vous ?

  • Je ne suis que la représentation que tu te fais de moi. A quoi je ressemble alors ?

Que puis-je répondre devant cette forme qui se change au fil de mes pensées. Est un squelette avec une faucheuse, mon père déformé par la maladie, un ange inondé de lumière venu me prendre. Serais-je finalement mort ?

  • J'attends. Dit-il.

  • Je ne serais vous dire et si vous pouviez arrêter de changer de forme.

  • Je te l'ai déjà dit, je ne suis que la représentation que tu as de moi, rien d'autre. Tant que tu ne te seras pas décidé, je serais indistinct pour ton esprit.

  • Alors je choisis, le squelette à la faucheuse tout comme l'arcane sans nom. Vous resterez irréel.

  • Si c'est ainsi, me voici Sans Nom. »

Je passais ce qui me paraissait des heures à essayer de comprendre ce que je faisais ici. Sans Nom, ne répondait pas vraiment à mes interrogations. Selon ses propres termes, il n'était qu'une représentation et rien d'autre. Je voulais savoir et il ne répondait jamais à la question. La seule réponse qui m'apparut : je m'étais finalement tiré cette balle et mon esprit tentait de créer un monde pour me permettre de passer de l'autre côté.

Soudain, Sans Nom me dit qu'il était temps de repartir et que je devais accomplir ma tâche. Le monde se déforma pour revenir à la vieille bicoque. Tout était redevenu comme avant. La boule difforme dans les mains, le fusil à mes pieds et moi seul face à cette tâche.

Qu'allais je faire ? Quelle était cette tâche ? Suis-je vraiment vivant ? Autant de questions qui n'ont pas de réponse.

Je ramassais le fusil pour le cacher sous une lame du parquet en espérant ne plus jamais le revoir. Je pris plusieurs décisions ce jour là.

J'achèterais cette bicoque sans que personne ne le sache, je vais laisser cette étrange boule ici où je pourrais l'utiliser quand bon me semble. Peut être que Sans Nom m'expliquera ma tâche quand je la retoucherais. Je n'ai pas le courage de recommencer à cet instant.

Le plus dur reste à faire. Rentrer à la maison et regarder ta mère tout en sachant que quelques heures auparavant, j'avais un canon de fusil dans la bouche, que je viens de parler à un squelette et que je vais acheter une vieille baraque pourrie pour y passer mes samedis. Si tu savais à quel point, j'aurais préféré que cette boule n'arrive jamais.

Commenter cet article

À propos

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.