Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.

23 May

Critique Mary Reilly.

Publié par Pifpafpouf  - Catégories :  #Cinéma

http://3.bp.blogspot.com/_Oew9JCE0FRE/TN8VDLe927I/AAAAAAAAH9Q/4Z7BPgFYEQ4/s1600/Mary%2BReilly%2Bfilm.jpg

 

Première critique après un long sevrage de blog et d'écriture. Mary Reilly nous amène à découvrir l'histoire du docteur Jekyll et Mr Hyde par l'intermédiaire d'une servante qui entretiendra une relation avec le célèbre docteur. Ne vous attendez pas à du sexe dans ce film.

Julia Roberts vient casser son image de petite fille parfaite pour ce film. Elle vient nous dire qu'elle sait faire autre chose que des comédies romantiques. Alors oui, Julia, tu es une excellente actrice surtout dans Erin Brokovitch mais là, le film a insinué une profonde interrogation en moi : comment ma compagne peut réussir à nous dénicher des films qui soient aussi mauvais quaisment à chaque fois ? (Je t'aime ma douce)

 

Personnellement, j'ai trouvé le film assez intéressant dans toute sa première partie avec le quotidien de la servante, le docteur incarné par un bon Malkovich qui n'avait pas besoin de faire de la pub avec Clooney pour payer ses factures. Puis l'apparition d'un Hyde qui ne ferait même pas peur à un caniche nain qui sursaute au moindre bruit. C'est là que le film devient insipide parce que Hyde est inscrit dans une forme de normalité sauf à paraitre plus jeune et en forme que son double.

En fait, dès que Monsieur hyde entre dans l'arêne, le film se pare d'un ennui qui ne le quittera pas. La transformation n'est pas assez flagrante et encore moins intéressante pour plonger le récit dans autre chose qu'un rôle à contre emploi pour Julia Roberts.

 

Certains auront crié au génie, moi je crie à l'ennui de ce film sans saveur qui n'arrive même pas à créer un climat oppressant. Et ce n'est pas Glenn Close, ressemblant à un transformiste sous son maquillage, qui sauvera les meubles.

En résumé, courez voir la mini série Jekyll pour voir un truc pas chiant sur la dualité. (j'y consacrerais un article sous peu).

Commenter cet article

À propos

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.