Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.

22 Mar

Critique American vampire 1 : Sang Neuf.

Publié par Pifpafpouf  - Catégories :  #BD

http://dcu.blog.dccomics.com/files/2010/12/amvamv1_dj_100.jpg

 

Ma douce étant une grand adepte de tout ce qui touche au mythe du vampire (même Twilight mais pour rigoler), American Vampire se devait de figurer dans la bibliothèque. J'avoue que le pitch de redonner aux vampires leur aura terrifiante et qu'en plus Stephen King fasse partie de l'aventure m'a aidé à l'offrir à ma douce sans avoir trop peur de la qualité de l'ensemble.

 

En toute honnêteté, le début est très poussif de par une narration volontairement décousue qui embrouille plus qu'elle ne facilite la lecture avec ses allers et retours dans différentes époques avec différents personnages. Une fois assimilée cette narration particulière, le récit décolle pour devenir un récit haletant et puissant. 

Reconnaissons que le dessin assez particulier m'avait un peu rebuté puis certaines scènes gores et puissantes graphiquement m'ont fait changer d'avis. Le souvenir de Walking Dead et son dessin noir et blanc avec une découpe cinématographique m'avait aussi marqué.

En clair, le mythe du vampire revisité avec le folkore représenté par les sangs purs donc les européens et la naissance assez rocambolesque du vampire américain avec ses particularités permettent au récit de poser des bases sur la guerre entre les garants de la tradition et Skinner Sweet, le premier vampire américain (quelques autres personnages simplement nommés ou montrés promettent d'avoir leur moment de gloire dans cette guerre secrète).

Skinner Sweet est le personnage le plus intéressant puisque devenu vampire malgré lui et surtout le premier vampire américain avec quelques particularités bien senties comme le fait de pouvoir se ballader en plein jour. Charismatique et drôle dans sa partie, le découvrir est un vrai plaisir.

 

En résumé, la narration décousue, un dessin particulier et un récit dont le thème semble usé jusqu'à la corde, American Vampire partait sur des bases pas trop bonnes voire mauvaises. La surprise vient d'une narration se laissant apprivoiser comme pour mieux nous embarquer, un dessin très bon quand le dessinateur se lâche vraiment et un thème intelligemment revisité avec un sous texte rappelant que les américains ne sont pas les européens.

Que l'action se passe en pleine ère industrielle et à la fin du far west est une coïncidence pas du tout fortuite quand on voit le thème abordé sous le mythe du vampire. Le début de l'Amérique triomphante sur la vieille Europe.

 

A découvrir pour ceux qui en ont marre de Twilight et les amoureux des vampires effrayants.


Commenter cet article

À propos

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.