Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.

06 Dec

Sons of Anarchy ou les burnes rétractiles.

Publié par Pifpafpouf  - Catégories :  #Séries TV

http://infos-tele.fr/photos/Sons-of-Anarchy.jpg

 

En introduction, je préviens que je vais spoiler à mort, parler des scènes qui sont les plus marquantes de Sons of anarchy alors si vous n'avez pas vu, que vous voulez voir ou que vous avez une mémoire d'éléphant ne lisez pas mais à l'inverse si vu ou mémoire de poisson rouge, c'est parti.

 

Comme je suis du genre fainéant et sans mémoire de chaque épisode, c'est plus un ressenti global par saison.

 

Saison 1 : 

 

La saison commence comme à peu près toutes les premières d'une série par une lente et inexorable introduction à l'univers qui nous est décrit.En résumé, la série se passe dans le monde des bikers hors la loi à l'intérieur d'une petite ville où ils font la loi.

Jusque là le postulat est plutôt original et nous suivons les péripéties de ce petit groupe mené par Clay le président et Jax, le vice président.Tout ce petit monde vit à la marge de la loi et comme il faut un narrateur ou simplement un fil rouge pour nous initier, ce sera Jax : jeune prince qui prendra la place quand le vieux aura décidé de dégager.

 

A partir de cet instant, on se retrouve dans une trame shakespearienne avec le jeune prince et le roi.Le jeune prince découvre un manuscrit écrit par son père décédé depuis plusieurs années.

Le manuscrit décrit la lente et inexorable (oui,j'aime cette expression) chute dans l'illégalité du club.Le père fait part de son envie de remettre le club dans la légalité et de sortir de la spirale de la violence très présente.

Ce manuscrit sera le fil rouge de la première saison avec une prise de conscience du fils et sa volonté de faire changer le club de direction.

 

Là où Sons of Anarchy détonne, c'est dans le traitement du personnage de Jax et son casting de gueules cassées.La série ouvre une piste fort intéressante : à demi mots et à peine sous entendus, Clay et sa femme Gemma (accessoirement la mère de Jax) avouent dans une conversation sur l'oreiller qu'ils ont peur que Jax prenne le même chemin que son père (le manuscrit pour ceux à la mémoire d'un poisson rouge).Dans cette conversation, ils s'inquiètent de devoir réserver le même sort à Jax que son père (oulàlà, c'est de la révélation).

Je me souviens que ça m'avait marqué et intéressé pour la suite de la saison et me dire qu'en guise de cliffhanger pour la fin de saison, c'est pas mal mais non, on va laisser ça de côté pour axer la série sur la volonté de Jax de tuer le père.

 

La saison 1 donne beaucoup de promesses pour une seconde saison explosive et axée sur la quête du pouvoir de Jax.

 

Saison 2 :

 

La saison qui ne devait pas se rater et les premières tensions apparaissent entre Jax et Clay = bingo, la saison va finir dans le sang.

Et non, les scénaristes s'enlisent,laissent perdurer le suspense comme si cette confrontation ne devait jamais avoir lieu.

Gemma (mère de Jax et femme de Clay = toujours pour le poisson rouge) se fait violer et là, je me dis que la série a des burnes.Elle est traumatisée alors que c'est la femme forte par excellence.

Les scénaristes traitent cet arc de façon intéressante jusqu'à ce qu'ils s'en servent pour annihiler toute confrontation entre Jax et Clay : ils le découvrent, se serrent les coudes et les rancoeurs sont oubliées.

Jax ne prendra pas le pouvoir, ne changera pas le club et reprendra la spirale de la violence = premier coup raté alors que la série n'avait pas besoin de ça.

Le cliffhanger de la saison vise à les faire voyager hors de Charming où ils sont les rois mais pas trop (faut bien des histoires).L'enfant de Jax se fait enlever par un irlandais (oui, il ira en Irlande).

 

La saison 2 commence à montrer les limites de la série et de ses scénaristes qui ne vont pas assez loin dans les intentions de départ : les burnes commencent à se rétracter.

 

Saison 3 : 

 

Une saison que j'attendais avec la promesse de les voir aller en Irlande très rapidement mais là encore les scénaristes attendent la mi saison avec toutes les péripéties possibles pour retarder le voyage tant attendu.

L'un des autres problèmes de la saison est la facilité scénaristique pour résoudre les embûches rencontrées : un problème = une solution dévoilée avant ou après mais dans l'épisode de préférence.

Le pire étant le dernier épisode avec les 2 millions de dollars à trouver et hop, de la fausse monnaie qui tombe miraculeusement du ciel.(toute la saison a eu le droit à ses facilités).

La série perd énormément en qualité, s'embourbe dans des situations sans réussir à en sortir avec cohérence.

Plusieurs fois dans la saison, les burnes sont de sortie : - Jax qui va baiser sa soeur (il ne le sait pas que papa a tiré son coup en Irlande) mais avant l'acte, ils sont arrêtés par les deux mamans ( couilles rétractiles).

                                                                           - Jax qui se décide à abandonner son fils à une famille irlandaise après que le prêtre de L'IRA véritable lui rappelle les voeux de son père pour ses enfants.Toujours l'idée de sortir de cette spirale de la violence.

L'idée est excellente, puissante même et là, je me dis que Sutter (le créateur de la série) a d'énormes couilles pour réussir ce coup de maître alors qu'ils se sont crevés à essayer de le récupérer.Et là, de nouveau la déception puisque les parents sont évidemment tués et le gamin retrouve les bras de son père.

 

Voilà encore une saison qui, pleine de promesses, est gâchée par des facilités scénaristiques, un manque de couilles évident dans les sujets sensibles, des arcs pas ou peu exploités.

Le final est magnifique avec Jax qui rappelle qu'il est fidèle au club alors que sa compagne découvre les lettres de son père envoyées par celle qui fûtes baisée par le gentil papa.Et là, j'apprends la révélation ultime : Papa de Jax aurait été tué par Maman Gemma et Papa Clay.

C'est con mais on le sait depuis la saison 1 et comme Sons of Anarchy a été renouvelé pour une saison 4 complète, on peut s'attendre à ce que cette révélation passe à la trappe ou simplement traîne tout le long de la saison pour avoir un beau cliffhanger amenant la saison 5.

 

Au final, après trois saisons, la série reste agréable à regarder mais n'arrive jamais à aller au bout de ses ambitions comme si avoir des burnes dans ce monde décrit comme particulièrement viril n'est pas à la portée des scénaristes.

En vrac : le fait que Clay et Gemma aient tué le père de Jax aurait pu être su dès la première saison, le viol de Gemma n'aurait pas du servir de porte de sortie pour la guerre entre Clay et Jax,Le frère et la soeur aurait du passer à l'acte pour montrer à quel point les secrets peuvent mener loin, les parents adoptifs du fils de Jax auraient du survivre et la série aurait pu parler de la décision de Jax, ses remords et son choix avec le cliffhanger appelant à la découverte par le club de ce choix.

La saison 4 s'axant sur la perte de légitimité de Jax, le fait qu'il ait sciemment mis le club en danger pour rien au final et peut être le retour de Clay aux affaires ( éjecté depuis la fin de la saison 2).

 

Je ne suis pas scénariste mais j'aime bien l'idée que Sons of Anarchy avec des burnes auraient plus de gueule que maintenant. 


Commenter cet article

dimjaythone SOA 08/12/2013 01:20

https://www.facebook.com/groups/1415639705339262/

À propos

Ce blog, c'est un peu un grand foutraque où vous trouverez un peu de tout, beaucoup de rien et un avis sur pas de mal choses.